Un chat au hasard

Nos Partenaires

Tienda-paquita
Accueil L'association Activités
Recommander Imprimer

Activités de l'association

changement des statuts: l'association ne capture plus en vue de steriliser, lle n'accueille plus que des chats inadoptables ... mais est actuellement au complet. ne tenez pas compte du texte ci dessous

1. Stériliser les chats errants sauvages et constituer des îlots de nourrissage.

Ces chats, nés dehors, suite à l’abandon de leur parents ou ancêtres proches et lointains par nos concitoyens, subissent le froid, la faim, la soif, la maladie, la peur, l’accident, la maltraitance. Il faut, si nous ne pouvons les rendre sociables, limiter le nombre de ces miséreux en les stérilisant (2 portées de 4 en moyenne par an pour chaque chatte, ils sont sans doute des milliards dans Toulouse et sa périphérie). Il s’agit de traiter le problème autrement que par l’euthanasie de masse. Le chat est un animal domestique, protégé par la loi. Et ici, le chat est un membre de la famille: on le soigne quand il est malade, on le rassure quand il stresse, on le cherche quand il se perd, on trouve des solutions aux soucis de comportement, on ne l'abandonne pas dehors quelle qu'en soit la raison.

Certains citoyens évoquent les nuisances: nous répondons que la stérilisation est la solution la plus humaine et surtout la plus efficace... efficace si les chats sont nourris chaque jour, surveillés afin de reperer le nouveau venu et le steriliser au plus vite

La solution la plus humaine contre :

  • contre les nuisances sonores au moment des chaleurs, au moment des bagarres de mâles non castrés, et les nuisances des odeurs d'urine des mâles non castrés.
  • contre les naissances de chatons dont les personnes se débarrassent parfois de manière peu humaine
  • contre les maladies « sexuellement » transmissibles de chat à chat
  • eviter qu'ils ne fassent les poubelles ou entrent chez vous voler leur nourriture

 

La solution la plus efficace : pourquoi ? Les agents de fourrières n’ont pas le temps de reperer les femelles qui entrent dans les pièges toujours après les males et les petits chatons. Les femelles continuent donc à reproduire des miséreux… etles autres meurent sous le gaz ou l’injection létale

2. Les nourrir et les surveiller après stérilisation sur leur lieu de vie

Nous aiderons comme nous le pourrons les personnes qui nourriront ces chats et surveilleront leur santé. Sauf exception de particuliers qui nourrissent un ou 2 chats, les chats se regroupent en principe en îlots de nourrissage. La plupart du temps, ils creent eux même l'ilot, nous ne les creont pas. autour des poubelles de resto, de cantines, de magasins... Contrairement à ce que l’on entend souvent, le chat ne se nourrit pas uniquement de souris d'autant qu'il n'y a plus de souris. Le nourrissage est essentiel. Il doit être établi en des points non gênants pour les riverains et non dégradants des lieux publics ou privés. Le cas échéant, il sera expliqué aux riverains et à la mairie, la philosophie de l’association.

3. Identifier les chats stérilisés et relâchés sur leur lieu de vie

Le chat sera doté d’un tatouage indiquant qu’il est stérilisé et qu’il est protégé par l'association. Nous demanderons aux mairies de reconnaître cela par une signature de convention, ainsi que les syndics de copropriétés, constructeurs d’ensembles immobiliers, entreprises… Les chats sterilisés seront tatoués H (pour hasard) suivi du numéro d’ordre. Nous tenons un registre. Des panneaux pourront être posés sur les lieux de nourrissage pour avertir

pour ceux qui veulent absolument qu'on leur "enleve les chats"... on ne deplace pas un chat, c'est la pire des choses à lui faire! il tente toujours de revenir chez lui et se fait tuer par voitures, et autres... et puis, enlever 5 chats, il en arrive 10 puisqu'ils ont été attirés par des poubelles de resto ou autrtes, d'autres viendront!

 

4. Placer les chats sociables

Dans la rue, 3 sortes de chats :

  • ceux nés dehors sans contact humain et qui ont perdu leur domesticité. Pour eux la solution est la stérilisation/ relâchage.
  • ceux lâchement abandonnés ou égarés ou orphelins de leur maître décédé : il faut tenter de leur trouver une nouvelle famille. Mais à force d'accueillir des chats malades, caracteriels, craintifs, le refuge est au complet. les adoptants veulent de chats "faciles"... dommage! la perfection toujours recherchée partout... superficialité de l'espèce humaine
  • et enfin, ceux qui ont un maître qui les laisse dehors, sans les nourrir, les soigner, les abriter, voire les maltraite physiquement : il faut tenter d’éduquer le maître ou intervenir par signalement à la justice et le replacer.

5. Eduquer les citoyens

Nous n'avons pas de benevole susceptible de mener l'action d'education, nous la faisons certes en capturant, nourrissant, au telephone lors des appels mais sans plus... voir l'association le chat forgeron à st orens qui mene des actions d'education dans les ecoles

 

Pour aller plus loin :

- Notre philosophie d'adoption

- Nos matous a l'adoption

- Nos minettes a l'adoption

- Nos chatons a l'adoption

- Nos conseils en général

- Chats nuisances et solutions ( pdf )

- Pourquoi faire stériliser son chat ou sa chatte de compagnie ( pdf )

- Reproduction une affaire de pro ( pdf )

- Les chats et la loi ( pdf )